Beerschot - Union SG : 1-1

Le « onze » unioniste : Kristiansen – Vega – Kandouss – Perdichizzi – Kis – Teuma – Nielsen –  Sigurdarson – Tabekou – Fixelles - Ferber.
Remplacements :
Haugen pour Nielsen (62ème), Mehlem pour Ferber (75ème)
Cartes jaunes unionistes :
Perdichizzi, Kis, Teuma, Fixelles, Tabekou, Melhem

Les buts :

⚽ 46' Tissoudali 1-0    

⚽ 69' Haugen 1-1

La vieille pelouse olympique n’est plus qu’un gazon… à moitié maudit pour l’Union qui y a sauvé un point samedi soir non sans avoir été menée puis failli s’imposer au bout du compte ! On espérait assister aux débuts de notre nouveau transfuge du Standard Sébastien Pocognoli mais, tombé malade, ce dernier n’était pas du voyage. A la dernière minute, il a aussi fallu se priver d’Adrien Saussez, légèrement blessé.

La première mi-temps a livré un score toujours vierge. Avantage moral aux visités qui ont globalement dominé, mettant constamment la pression sur notre défense qui tient bon. L’action la plus dangereuse des « Mauves » anversois ? A cinq minutes du repos, quand Dylan Saint-Louis est écarté in-extremis par Pietro Perdichizzi alors qu’il filait seul vers Anders Kristiansen ! Dans le minute additionnelle, toutefois, c’est l’Union qui sème la panique dans le rectangle de Mike Vanhamel, lorsque Mathias Fixelles lance Serge Tabekou, sans succès là aussi.

Le coup de théâtre survient dès la remise en jeu. A peine entré, Tarik Tissoudali décoche à la gauche du rectangle un envoi qui surmonte notre gardien et termine sa course dans la lucarne ! Menée par 1-0, la troupe de Thomas Christiansen se trouve dans de sales draps, mais fait courageusement volte-face, et la encore, c’est le « nouveau venu » qui trouve les filets ! A la base de cette action victorieuse, une lumineuse ouverture de Tabekou pour Roman Ferber qui file vers Van Hamel, puis écarte pour Sigurd Haugen qui n’a plus qu’à mettre « le plat du pied ». Moralement et physiquement revigorée, l’Union prendra globalement à sa charge les vingt dernière minutes d’un match qui aurait pu basculer en sa faveur, mais… le même Haugen ne profitera pas de la plus belle opportunité en fin de rencontre.

Puisse néanmoins ce point sauvé en territoire ô combien hostile devenir celui d’un « rush » dans le sprint final pour la période 2, avec la visite dimanche prochain du co-leader Lommel dans un stade Marien où la dernière victoire remonte au 17 novembre face à Virton…




Partagez cet article :