Cercle Brugge - Union SG : 2-0

Le onze unioniste : Saussez – Mboko - Peyre - Perdichizzi – Martens– Kis – Massengo – Morren – Vercauteren – Tabekou – Fixelles.

Remplaçements unionistes : Da Silva pour Fixelles (80ème), Houdret pour Vercauteren (87ème).

Cartes jaunes unionistes : Mboko - Massengo – Kis.

Les buts :

 51' Cardona (1-0)
 56' Bruno (2-0 penalty)


L’Union n’a pas démérité vendredi soir au Jan Breydel Stadion en apéro de la deuxième journée de championnat. On peut même affirmer que sans un sérieux coup de main de la direction de jeu, le Cercle n’aurait peut-être jamais trouvé le chemin des filets...


A la pause, en tout cas, les hommes de Marc Grosjean pouvaient se targuer d’avoir….manqué la plus belle occasion. Cela s’est passé après vingt minutes de jeu, et à la base du mouvement, Vercauteren lance superbement Tabekou et se retrouve ensuite isolé, quasiment à bout portant devant le gardien Nardi. Sa reprise s’écrase hélas ! en plein sur la transversale. Dire qu’en face, Saussez passait une soirée calme serait trahir la trame. Sollicité d’entrée de jeu par un très bel envoi de Palun, notre excellent gardien anticipe à la 25ème sur un dangereux contre et voit ensuite avec soulagement un tir de Crisan - idéalement placé - valser proprement au-dessus de sa cage.


Le match va basculer peu après la reprise, lorsque Cardona file dans le dos de nos défenseurs qui croient au hors-jeu. Saussez sort en catastrophe mais se fait lober de toute justesse. Le joueur brugeois l’était-il ou non ? Il n’y avait en revanche aucun penalty sur le second but visité de Bruno, validé cinq minutes plus tard. La faute, enfin plutôt le contact épaule contre épaule a eu lieu en dehors du rectangle ! Volés comme dans un bois, les jambes coupées et le moral consommé, les Saint-Gillois – en progrès à tous les niveaux sauf à la conclusion… - ont pourtant refait surface au cours des vingt dernières minutes mais rien n’y a fait.


Espérons que le retour au Stade Roi Baudouin samedi prochain (17h) permettra enfin à notre équipe de quitter ses « starting blocks » sur le plan arithmétique…


Découvrez également le résumé en images de Proximus 11 ! 



Partagez cet article :