Cercle Brugge - Union SG : H-24, parole de Coach !

Le noyau : SAUSSEZ – KUDIMBANA – MBOKO – MARTENS – PERDICHIZZI – KIS - PEYRE – NEELS – MASSENGO – MORREN – HOUDRET – FIXELLES – DA SILVA – TABEKOU – SALAH – VERCAUTEREN - FERBER - MOMBONGO.

Les dix-huit joueurs du noyau de la semaine dernière ont été repris pour ce déplacement en Venise du Nord.

Comment s’y est-on pris pour digérer la raclée de vendredi dernier au Kiel ?
« De la façon la plus élémentaire, par le biais d’une analyse approfondie avec les joueurs et dans un but le plus constructif possible. La matière était dense, surtout avant un match aussi particulier que celui de ce vendredi-ci contre le Cercle de Bruges qui fait office de grandissime favori numéro un de la saison. On a travaillé d’arrache-pied durant toute la semaine et on veut aller de l’avant. »

Comment expliquer ces erreurs défensives qui n’étaient pas vraiment apparues durant l’avant-saison ? 
« J’ose affirmer qu’à la fin de la dernière saison, l’Union était considérée comme la meilleure équipe de D1B sur le plan tactique. C’était le fruit d’un travail en profondeur et d’automatismes bien huilés. On a pris l’habitude de voir évoluer une équipe bien organisée, et ça n’a pas été le cas au Beerschot. Il se fait que les changements opérés au sein du noyau à la suite des départs et des blessures – dues, je le précise, à des accidents - laissent encore des lacunes sur le plan collectif. J’espérais que ce ne serait pas le cas compte tenu notamment de l’expérience et de la qualité des nouveaux venus. Il faut donc prendre patience mais naturellement progresser au plus vite. »

Partagez cet article :