KVC Westerlo - Union SG : 0-1

Le onze unioniste : Kudimbana – Kis - Perdichizzi – Peyre – Mboko – Da Silva – Morren – Tabekou – Luvumbu  - Diallo - Ferber.
Remplaçements unionistes :
  Fixelles pour Ferber (67ème), Houdret pour Diallo (87ème).

Carte jaune unioniste : Morren, Peyre, Diallo, Luvumbu, Da Silva, Mboko.

Le but : ⚽ 60' Ferber 0-1

 

On respire. Après trois longues semaines de disette, le compteur a repris pour les troupes de Marc Grosjean qui ont fait d’une pierre deux coups en terrassant pour la troisième fois de l’exercice cet ex-pensionnaire de l’élite qui a aussi la particularité de partager nos couleurs. Dire que ce fut facile et parfait serait pourtant trahir doublement la réalité. Face à une équipe locale sporadiquement dangereuse mais toujours animée par une indiscutable volonté, le « onze » remanié de la Butte s’en est tiré méritoirement mais dans la douleur… à tous les niveaux.


Au terme d’une première mi-temps avare en occasions, on nota tout au plus quelques mêlées assez maladroites dans les parages de « Kudi » et… une grosse possibilité pour Tabekou dont l’envoi surmonta de peu la transversale campinoise. Le score de 0-0 au repos était donc l’exact reflet d’une partie qui reprenait sur le même ton hésitant. Tout allait pourtant s’animer à la suite d’un penalty donc héritaient les visités pour une faute de main. Da Silva voulut s’en charger, mais son tir un peu trop mou était dévié par Van Houte. L’Union avait-elle laissé passer sa chance ? Que nenni ! A l’heure juste, le longiligne portier local ne put que contempler la formidable « tête » de Ferber fuser dans l’angle du premier poteau ! Un but magistral inscrit sur corner, et surtout un formidable coup d’éclair dans la grisaille ambiante. On virait à l’orage, quelques instants plus tard, lorsqu’une cannette de blonde fut projetée sur Peyre. Huées du public du cru et interruption du match qui reprendra pour dix dernières minutes interminables mais sans dommages arithmétiques.


Pour l’infortuné Diallo, en revanche, ce fut la civière. Pour sa première titularisation, l’ex-Tubizien est à nouveau victime du mauvais œil. Ajoutons-y le paquet de bristols très généreusement administré par l’arbitre Vermeiren - à plus de la moitié de notre équipe ! - et on aura compris que cette importante victoire aura coûté son prix.


N’empêche, il fallait bien ces trois points pour ré-accueillir déjà l’AFC, toujours lanterne rouge, au Stade Baudouin dimanche prochain.


Photo : Belga

Partagez cet article :