La légende de l’Union 60 débuta voici 84 ans

Le dimanche 8 janvier 1933, l’Union arrachait le partage (2-2) face au Liersche (orthographe de l’époque), le tenant du titre. Ce fut le premier des 60 matches sans défaite qui feront la légende de… l’« Union 60 ».

Les Saint-Gillois avaient achevé l'année 1932 par une cinglante défaite au Beerschot (4-1). 

Voyant la déception de son président Joseph Marien dans les vestiaires, le capitaine Jules Pappaert promit au nom des joueurs que l’Union ne serait plus battue durant le reste de la saison. Le groupe tiendra parole et l’Union aligna les douze matches restant sans défaite avec à la clé un neuvième titre, dix ans après le dernier conquis en 1923.

Le 21 mai 1933, la saison s’acheva par une plantureuse victoire face au Daring (4-0), la dix-neuvième en vingt-six matches. Outre la débâcle au Kiel, l’Union n’avait subi qu’une seule autre défaite, au premier tour, sur le terrain du Liersche (1-0). Elle clôtura l’exercice avec six points d’avance sur l’Antwerp et une différence positive de 47 buts (!) dont 20 à l’actif de « Swatje » Vanden Eynde, 17 pour Vital Van Landeghem et 10 pour Jacques Van Caelenberg, nos trois attaquants « centraux ».

Photo: l'équipe de 1933.

Partagez cet article :