RE Virton - Union SG : Interviews
Une meilleure deuxième mi-temps qui n’a pas suffi pour l’emporter selon Pocognoli :
« En première mi-temps, Virton a très bien commencé et a dominé parce qu’on a pas su contourner son bloc défensif. On a changé de tactique en seconde période et ça a été bénéfique. Nous pouvons quand même être fiers de nous parce que nous nous sommes battus jusqu’au bout, mais il nous a manqué un petit quelque chose pour l’emporter. 
Il faut continuer à y croire. J'ai déjà connu des situations pareilles dans ma carrière, donc avec mon expérience j’essaye d’aider l’équipe et une chose est sûre, on ne va rien lâcher ! » 


Notre coach reste réaliste:
« Les deux équipes savaient à quel point les trois points étaient importants aujourd’hui. 
En première mi-temps, Virton a dominé. On s’est concerté et replacé, puis nous étions la meilleure équipe en deuxième mi-temps. On jouait plus haut et on était plus compact pour empêcher nos adversaires de venir. 
Un point n’est pas assez, sachant que nous étions venus pour les 3. Le groupe a tout donné, on a encore fait monter nos latéraux en fin de match. Les joueurs sont professionnels, ils veulent se prouver, se montrer et faire plaisir aux fans. C’est ce qu’on fera samedi prochain, après le match à OHL. »


La déception pour Siebe Van der Heyden, qui continue quand même à y croire : 
« Sachant qu’on voulait et on a tout fait pour prendre trois points, la déception est grande.
La première mi-temps n’était certainement pas à notre avantage, mais on s’est rattrapé et on a bien joué pendant la deuxième mi-temps.
Tout est encore possible. J’y croirai jusqu’à la dernière seconde, et l’équipe pense de la même manière que moi ! »


Charlie Brown jouait ses premières minutes pour l’Union :
« Je suis satisfait de mon entrée au jeu, mais pas du résultat. On aurait pu et peut être du marquer.
On mérite plus qu’un point ici vu notre deuxième mi-temps. 
Ça joue vite dans cette Ligue, je suis agréablement surpris du niveau. Il est assez haut. A moi de m’entraîner et de travailler dur pour prétendre à plus.»

Partagez cet article :