Rétro | Belgique - Allemagne en 1908

Trois buts « unionistes » pour le premier Belgique-Allemagne, non-officiel, de l’histoire, le 24 mai 1908

 

Même si l’Union vient de perdre, après quatre saisons d’hégémonie, son titre national face à son grand rival voisin du Racing (dont ce sera d’ailleurs le dernier sacre), elle compose la majorité du « onze » qui part à Liège en cette fin du mois de mai, en vue d’une première confrontation avec la toute jeune équipe d’Allemagne, pays alors en retard de développement footballistique.

Il y a donc 7 unionistes présents sur la pelouse de la Plaine du Champ d’Oiseaux, où évoluait le FC Liégeois. Aux Edgard Poelmans, Guillaume Vanden Eynde, Roger Piérard, Maurice Tobias, Gustave Vanderstappen, George Hebdin et Louis Van Hege, on peut même ajouter Henri Leroy et Maurice Vertongen, deux joueurs du Racing qui rejoindront les rangs unionistes un an plus tard. Toutefois, ce sont les « vrais » joueurs de l’Union qui font la différence au marquoir. A 19 ans à peine (il vient de les fêter le 8 mai), la future « star » du Milan AC cristallise sa première sélection en inscrivant 1-0 après moins de… 2 minutes de jeu. Son aîné Gustave Vanderstappen (dont ce sera, à l’inverse, le dernier « cap ») double les chiffres à la 23ème minute, et le jeune prodige de récidiver moins de… 2 minutes plus tard. Tout est dit car le score de 3-0 restera acquis. Notons que celui que les Italiens appelleront « Luigi » ne reviendra chez les « Diables » qu’au lendemain de la Grande Guerre.

De retour à l’Union, Van Hege fera partie des six joueurs de l’équipe belge médaillée d’or aux JO de 1920, inscrivant le deuxième but en demi-finales face aux Pays-Bas (3-1) au Kiel.
Partagez cet article :