Rétro | L'inauguration du Stade Marien en 1926

Au lendemain de la Grande Guerre, les travaux d’agencement du nouveau terrain de l’Union Saint-Gilloise permettent au club d’emménager au Parc Duden pour la reprise du championnat en 1919.

La construction d’une tribune en bois n’est toutefois que provisoire, et dès 1921, sous l’impulsion du Président Joseph Marien, le projet d’ériger une nouvelle tribune « en dur » est lancé avec le concours de l’architecte Albert Callewaert. Il faudra toutefois patienter jusqu’au printemps 1926 pour que le permis de bâtir soit définitivement accordé. Les choses iront cette fois très vite. A la mi-avril, l’entreprise forestoise Gillion est chargée des travaux qui débutent aussitôt par les démolitions et les nouvelles fondations. La première pierre est posée le 3 mai et les travaux sont achevés trois mois plus tard, le 25 août, tout juste avant l’inauguration qui a donc lieu le 29 août 1926 en présence de tout le gratin de l’Union… belge de football et du Prince Charles, notre futur Régent qui était un grand amateur de sports ! Cette tribune longue de plus de 100 mètres reste l’un des plus beaux témoins de la période Art Déco caractérisant l’entre-deux-guerres, avec ses sculptures en bas-relief exécutées par l’artiste Oscar De Clerck évoquant le football et aussi l’athlétisme, autre discipline alors pratiquée au sein du club.

Cette façade a fait l’objet d’un classement comme monument historique par la Région de Bruxelles-Capitale. Pour l’anecdote, signalons qu’Albert Callewaert dessinera aussi, en 1930, les plans de l’hôtel particulier d’Oscar Bossaert, grand patron d’entreprise, bourgmestre de Koekelberg et ex-capitaine puis futur Président du… Daring dont le stade portera d’ailleurs le nom !

Partagez cet article :