Rétro | L'Union remporte son 6ème sacre en 1910 !

Championne pour la cinquième fois en six ans, l’Union a fort à faire jusqu’au terme de cette saison 1909-1910 qui la voit terminer en tête au nombre de victoires (19) mais à égalité de points avec le FC Brugeois (18).

Comme aucun règlement ne prévoyait de départage, il fallut donc recourir à un « test-match sur terrain neutre », et c’est donc dans les superbes installations de La Gantoise, à la Mussenplein, que les deux adversaires se retrouvent de même que 4.000 supporters et… 50 agents de police, le dimanche 12 juin 1910. On craint en effet des incidents et… on ne sera pas déçu.

Dès le coup d’envoi, l’Union se trouve réduite à 10, car Charles Vanderstappen s’est « pété » le genou en frappant… à côté de la balle. Dans un climat de nervosité partagé, la première occasion s’offre à Georges Hebdin qui, seul devant le gardien, botte juste à côté. La réplique signée Hector Goetinck subit le même sort au grand soulagement de notre Henri Leroy. Après la demi-heure, toutefois, sur remise en jeu, Hebdin s’échappe, dribble notre futur défenseur Oscar Verbeeck et trompe le gardien Prosper d’Hooge à mi-course : 1-0. Renforcés par quelques-uns du Cercle, les supporters brugeois n’en reviennent pas. Après la pause, la défense unioniste opposera une résistance héroïque jusqu’au coup de sifflet final.

La police gantoise devra retenir une partie du public hostile, de sorte que l’Union fêtera son sixième sacre… sur le terrain de tennis annexe.

Photo thématique d'époque.


Partagez cet article :