Rétro | La Gantoise - Union SG : 4-8

Le dimanche 9 mai 1971, on joue la dernière journée d’un championnat qui consacre pour la troisième fois consécutive le Standard de René Hauss, déjà assuré du titre huit jours plus tôt.

Dans le bas du tableau, en revanche, c’est toujours la bouteille à encre ! Car six équipes se tiennent dans un mouchoir de poche pour éviter l’avant-dernière place, dont l’Union qui se déplace à La Gantoise, la « lanterne rouge » déjà condamnée, elle, depuis… belle lurette. On n’est pas tout à fait rassuré, car l’entraîneur Guy Thys est privé de trois de ses défenseurs, à savoir Paul Schraepen, Fernand Verleysen et Léonard Roufosse, blessés ! Heureusement, le « onze » inédit peut compter sur une division offensive renforcée par la position de Christian Andersen, en soutien immédiat de Jacques Teugels et Christian Lauwers. Sur passe de l’ex-Anderlechtois, le dernier nommé ouvre la marque après moins de 5 minutes de jeu à peine. Et si les « Buffalos » égalisent au quart d’heure par De Viaene, Lauwers inscrit aux 36ème et 43ème minutes deux buts qui placent son équipe en position favorable. A la reprise, le même joueur signe un numéro 4 suivi par des « roses » d’Andersen et Michel Desmecht. Après le cinquième but de Lauwers, à 1-7, tout est dit. Les visités reviendront quand même à 4-7 après 3 buts marqués en 5 minutes, avant que… Teugels ne fixe les chiffres à la 87ème minute. L’Union termine à la 10ème place devant le FC Liègeois, le Crossing, l’Antwerp, Diest et… le Sporting de Charleroi qui, malgré sa belle victoire au Lierse (2-3), descend en D2.

Quant à ce score de 4-8, il établit tout simplement le record de la saison.

Partagez cet article :