Rétro | Une journée printanière au Stade Marien

Le dimanche 21 mars 1931, l’Union accueille le FC Malinois et s’impose par 2-1… à la surprise générale.

L’équipe de la Butte est en effet dans le plus profond creux de la vague, et n’évitera en fin de compte la… première relégation de son histoire qu’au meilleur goal-average laissant l’avant-dernier strapontin fatal au néo-promu, le RFC Montegnée et son… meilleur buteur de la saison Jacques Secretin. On peut dire que cet exploit unioniste valut son pesant d’or au décompte final autant qu’il compta au passif du « Malinwâ » qui achèvera le parcours à la seconde place, à trois points de l’Antwerp, sacré champion pour la deuxième fois en trois ans. Notons que Jules Pappaert évoluait déjà depuis quelques années en défense, et que Jacques Van Caelenbergh fut notre meilleur buteur de l’exercice avec 12 unités, ce qui n’était pas mal pour une première saison.

Terminant à la 14ème et dernière place, le SC Anderlecht fut l’autre relégué, qui reviendra au sein de l’élite en 1935, et… définitivement cette fois.

Partagez cet article :