RIP Henri Diricx
Il n’aura pas pu fêter ce 91ème anniversaire qui l’attendait ce samedi 7 juillet. Henri Diricx s’est éteint le 26 juin et laisse derrière lui les meilleurs souvenirs de la décennie du renouveau de l’Union, celle des années 50 avec le retour en D1 et les succès en Coupe d’Europe.

Né à Duffel en 1927, « Rie » avait suivi à l’Union son frère aîné Lodewijck, qui deviendra le meilleur buteur de l’histoire du matricule 10 en D1. Henri, lui, est défenseur et signe sa carte d’affiliation en décembre 1943. Devenu titulaire dans l’équipe qui remonte en Division d’Honneur (bientôt rebaptisée D1) au début des années 50, il en deviendra le capitaine légendaire et défendra les couleurs de l’Union jusqu’en 1961, jouant 314 matches de D1 avec 24 buts à la clé, ce qui reste un exploit unique pour un « back » de l’époque ! En équipe nationale, il fut sélectionné à 58 reprises et participa à 29 rencontres, marquant pour les « Diables » dont il fut aussi capitaine à deux reprises, le penalty égalisateur dans une rencontre amicale au Heysel face à la Suisse, en 1960. Henri était le papa de François, lequel évoluera comme attaquant dans l’équipe de Felix Week qui reconquit la D1 en 1968.

A lui et à tous les membres de sa famille, l’Union présente ses plus sincères condoléances.
Partagez cet article :