Union SG - Beerschot : 0-2

Le onze unioniste : Saussez – Vega – Kandouss – Perdichizzi - Kis - Mehlem – Teuma – Nielsen – Tabekou - Haugen - Fixelles.

Remplaçements unionistes : Hamzaoui pour Mehlem (60ème), Bouekou pour Fixelles (67ème), Ferber pour Kis (81ème).

Cartes jaunes unionistes : Tabekou, Haugen, Ferber.

Carte rouge unioniste : Perdichizzi.

Les buts :

⚽ 32' Holzhauser 0-1

⚽ 90' Maes 0-2

On s’accorde pour estimer que ce « match au sommet » de la troisième journée de cette deuxième période s’est joué dès la 5ème minute de jeu lorsque Pietro Perdichizzi s’est fait exclure par l’arbitre Pirard pour une faute… qui n’en était pas une… Les images de Proximus TV sont claires : notre capitaine a bel et bien dévié le ballon AVANT que l’attaquant adverse ne trébuche entre ses jambes. Pas de faute, pas d’exclusion et… pas de coup-franc – sans autre conséquence – pour le Beerschot, notre éternelle « bête noire » ayant  désormais le bon rôle dans une rencontre que les visités réussirent quand même à dominer dans l’ensemble.

Une sorte d’exploit qui ne donnera rien, comme ces chants désespérés qu’évoquait jadis le célèbre vers d’Alfred de Musset. L’Union de Thomas Christiansen a rempli son statut de candidat à la montée, comme toujours ou presque depuis le début de la saison, mais sans pouvoir cette fois encore concrétiser les occasions qu’elle s’est créées. La faute à… l’arbitrage bien sûr, à pas de chance, au manque d’opportunisme et… à la détermination du gardien Mike Vanhamel qui, décidément, se surpasse toujours dès qu’il aperçoit du « jaune et bleu »… « made in Butte ».

Ce but égalisateur qui, en réponse à celui de l’Autrichien Holzhauser (concédé à la demi-heure après une malencontreuse erreur) ne viendra jamais malgré de belles tentatives des Teuma, Kis et Nielsen à deux reprises, en seconde période surtout. Et alors que tout semblait dit, le Beerschot doublait la mise de façon qu’on qualifiera d’anecdotique.

L’Union doit maintenant affronter à deux reprises Westerlo, mercredi au Duden en Coupe de Belgique et dimanche au Kuipje. Une sorte de double… quitte ou double alors qu’approche la trêve hivernale qui ne laissera que huit rencontres en championnat…


 


Partagez cet article :