Union SG - Excelsior Virton : 2-1

Le onze unioniste : Saussez – Vega – Kandouss – Perdichizzi - Kis - Mehlem – Teuma – Nielsen – Tabekou - Ferber - Fixelles.
Remplaçements unionistes :  Young pour Fixelles (46ème), Hamzaoui pour Kis (53ème), Haugen pour Ferber (80ème).

Cartes jaunes unionistes : Nielsen, Melhem

Les buts :

⚽ 4' Turpel 0-1

⚽ 8 'Teuma 1-1 (penalty)

⚽ 61' Nielsen 2-1

Prise à la gorge par un visiteurs gaumais aux dents longues, l’Union a réagi comme il le fallait sous une météo aussi contrastée que ce « match au sommet » marquant le début des retours de la première phase.

Dès le coup d’envoi, Virton trouve en effet l’ouverture par Dave Turpel non sans le pied d’un de nos défenseurs qui dévie la balle hors de portée d’Adrien Saussez (0-1). Les visiteurs insistent, mais leurs adversaires obtiennent rapidement l’égalisation lorsque Serge Tabekou, intenable comme d’habitude, part seul sur la droite à la réception d’une ouverture lumineuse de Marcel Melhem. Bousculé sous le regard direct de l’arbitre, il offre ainsi à Teddy Teuma le penalty bientôt transformé (1-1). La suite de cette première mi-temps est partagée, les deux gardiens en profitant pour se mettre en évidence. Roman Ferber hérite de la plus belle occasion unioniste, mais sa reprise instantanée file en plein sur Anthony Moris.

Dès la reprise, on assiste à un changement de décor avec des « Jaune et Bleu » bien plus conquérants. A peine entré au jeu, Isaiah Young sème la panique et il faut un grand Moris pour empêcher le « but dans l’air » que Tabekou et Casper Nielsen ratent de peu. Juste après l’heure, notre opportuniste Danois anticipe et Teuma l’isole : c’est 2-1 et l’Union  vient de faire le plus dur. La formation de Thomas Christiansen va ensuite gérer le score à la perfection, en fermant les angles et filant en contre à la moindre opportunité. Tenus à distance, les visiteurs ne mettront plus jamais Saussez en danger, à l’exception d’un coup franc repoussé par le mur.

Le Beerschot est décidément attendu de pied ferme dimanche prochain au Marien…

 

Partagez cet article :