Union SG - KVC Westerlo : 2-0
Le onze unioniste : Saussez – Vega – Peyre - Perdichizzi - Iriondo – Melhem - Besuschkow – Selemani – Tau – Tabekou -

Remplaçements unionistes : Moreno pour Perdichizzi (56ème), Fixelles pour Tabekou (83ème), Ferber pour Tau (90+2ème)

Cartes jaunes unionistes : Tabekou, Melhem.

Les buts :

⚽ 53' Tau 1-0

⚽ 70' Selemani 2-0, pen


Les poursuivants immédiats s’étant tous imposés de concert, l’avant-veille et la veille, l’enjeu entre les deux équipes présentes au Parc Duden était clair : si vainqueur il y avait, ce dernier se retrouverait… seul en tête.

L’Union n’a pas manqué d’assumer son rôle de favori, qui plus est devant un parterre de supporters nombreux et vocalement déchaînés ! Il a toutefois fallu faire preuve de patience tout en restant méfiant C’est en effet Westerlo qui s’est créé la première occasion du match, dès la 7ème minute quand Jens Naessen s’est isolé sur la droite du rectangle d’un Adrien Saussez qui, d’un superbe réflexe du genou, parvient à repousser l’envoi à quasi bout portant. On a eu chaud. Les troupes de Luka Elsner font ensuite le jeu et créent plusieurs situations dangereuses devant Koen Van Langendonck lequel change de couleur lorsque Urtzi se retrouve seul devant lui après une subtile talonnade de Percy Tau. Heureusement pour lui, notre Basque rate son tir. Juste après la demi-heure, Tau et Youssouf Niakaté y vont en une-deux et le premier nommé trouve cette fois… le poteau. On regagne finalement les vestiaires sur un score toujours vierge.

Il ne faut pas dix minutes, après la pause, pour voir enfin les efforts unionistes récompensés, par un très joli but de Tau : le verrou campinois a sauté ! Un bon quart d’heure plus tard, une faute de main dans le rectangle est sanctionnée par l’arbitre M Quentin Pirard. Le coup de réparation est transformé par Faiz Selemani. A 2-0, le match est joué. Les visités contrôle les derniers échanges sans anicroche en dépit de deux-trois mêlées dangereuses devant un Saussez impérial.

Un nouveau « gros match » attend l’Union dimanche prochain face au Beerschot  intégrant désormais la meute avec le FC Malinois et Lommel… à un point derrière le matricule 10.



Partagez cet article :